Conférence générale de 1993

Québec, Canada

VIIIème conférence générale à Québec du 3 au 7 mai

Depuis la Conférence générale de Rabat le CIRTEF a procédé aux actions suivantes :

  • Le transfert du siège de Genève à Bruxelles avec un accord de siège signé avec la RTBF. Un soutien précieux pour la relance des activités.
  • La signature de l’accord-cadre entre l’Agence de Coopération Culturelle et Technique et le CIRTEF régissant les relations privilégiées qui existent entre les deux organismes.
  • La convention avec TV5 Europe qui définit le rôle du CIRTEF dans le cadre du grand projet qui est TV5 Afrique. Il s’agit là d’un projet concret qui permettra immanquablement à long terme de permettre et de faire connaitre davantage aux pays du Nord la grande richesse de la culture des pays du Sud.  Les organismes-membres sont appelés à apporter leur aide et leur soutien à ce projet afin de faire naitre TV5 Afrique gérée par les Africains et pour les Africains.
  • Le Sommet de Chaillot a fait l’honneur au CIRTEF en le chargeant de la gestion de la fenêtre africaine sur TV5 Europe. Cette mission revêt un caractère particulier et une importance pour l’avenir du CIRTEF.
  • Développement des activités régulières de formation, d’échanges de programmes, d’organisation du SEFOR et l’assainissement de la situation financière du CIRTEF par une bonne gestion compte tenu du peu de moyens dont dispose le CIRTEF

Remerciements à l’ACCT d’avoir accompagné, tout au long, le CIRTEF dans ses efforts. Le souhait cependant est que l’Agence puisse dégager les fonds nécessaires aux activités dans des délais plus courts afin de permettre de mieux gérer les projets.

Enfin, pour pouvoir accomplir sa tâche convenablement, en tant qu’instrument efficace mis à la disposition des professionnels de l’audiovisuel francophone, le CIRTEF a besoin de moyens supplémentaires de la part des instances politiques chargées de la francophonie.