Rapport commission TV SEFOR 2015

1 commentaire

  1. Ali Oumarou février 02, at 12:17

    L'on ne saurait assez insister sur la qualité technique des productions des organismes membres. Jusque-là, nous avons l'impression que ce sont les Centres du CIRTEF qui constituent la première ligne de contrôle de la qualité technique des programmes faisant l'objet de coproduction. En attendant la réalisation de la proposition de Monsieur Vamoulké pour le contrôle qualité dans chaque organisme membre, il serait au moins possible de mettre en place un comité de visionnage des projets en cours dans chaque télévision. Il me souvient qu'aux premières années de télévision au Niger ce Comité existait à l'ORTN. Toute production était soumise au visionnage de ce comité constitué de réalisateurs expérimentés qui ne laissaient passer aucune défaillance technique. Et c'était seulement après le quitus de ce Comité que le service programme disposait de cette production. Avec ce genre de comité en amont des Centres du CIRTEF, les résultats ne pourraient qu'être plus probants.

    Reply

Laisser une réponse