Projet Femmes battantes 3

4 commentaires

  1. CRPF Yaoundé février 02, at 10:05

    L'expérience des deux premières collections nous a beaucoup apporté au niveau des Centre Régionaux. C'est une série qu'il faudrait peut-être perpétuer quand on regarde la problématique et les enjeux actuels. C'est déjà avec un réel plaisir que nous irions sur une troisième collection.

    Reply
  2. Ali Oumarou février 02, at 12:52

    L'écriture des deux premières collections avait aussi privilégié le regard féminin sur ces portraits de femmes battantes. Ce sont en effet des femmes de nos médias qui avaient réalisé ces portraits de femmes. On pourrait peut-être ouvrir la possibilité aux réalisateurs (hommes) pour proposer leur regard masculin sur ces portraits de femmes battantes. Un mélange du genre ne pourrait qu'enrichir les contenus.

    Reply
  3. j'aimerais bien participer à la réalisation des séries documentaires de CIRTEF malheureusement je ne sais à quel moment cela se passe et comme s'y prendre pour ne pas rater le coche. pour l'instant je ne peux faire le commentaire sur les deux premières collections d'autant plus que je ne les ai jamais suivies. je profite de la présente occasion demander l'obtention des copies desdites collections afin de m'inspirer de ce que les autres ont déjà réalisé avant de proposer à mon tour une œuvre. en plus m'envoyer aussi le synopsis , la note d'intention et le scénario de la série m'aiderait davantage à bien proposer un dossier avec beaucoup de chances d'être retenu. merci Alexis De La Rivière télé congo

    Reply
  4. sanogo Mafarma février 24, at 19:01

    bonjour en fait monsieur le document à été posté pour validation par la commission ou amendement. une fois validé, un appel à projets sera lancé. vous aurez en ce moment les modalités de participation. le WEBMASTER avait déjà mis en ligne les deux premières saisons de la série femmes battantes, vous pouvez donc les découvrir et vous faire une idée de la richesse de récits disponibles et de la qualité des productions. je dois aussi dire que la préoccupation de ALI OUMAROU de Niamey est prise en compte par le projet qui attend validation. il ne s'agira plus de permettre seulement aux femmes réalisatrices de nous rapporter des récits extraordinaires de femmes ordinaires et tout simplement battantes, mais aussi aux réalisateurs qui ne manquent pas de sensibilités sur le sujet. bien cordialement Mafarma

    Reply

Laisser une réponse