Historique SEFOR

Le SEFOR (séminaire de formation), la plus importante manifestation du CIRTEF, a pour objectif prioritaire de proposer un lieu de rencontre aux professionnels de 44 radios et télévisions du Sud et du Nord.

Formation et coopération

Le SEFOR est une occasion unique pour ces professionnels d’échanger leur point de vue, de s’informer et de se former dans des matières aussi importantes pour le développement des télévisions et des radios que la production, la programmation, les nouvelles technologies ou les questions juridiques. Le SEFOR donne également l’occasion aux professionnels du Nord et du Sud de se concerter, d’échanger leurs programmes, de jeter les ponts de collaborations dans des coproductions ainsi que de réfléchir sur des thèmes communs.

Le SEFOR et TV5

La télévision francophone s’internationalise de plus en plus grâce notamment à TV5 qui touche aux cinq continents et propose une image élargie de la francophonie sous tous ses aspects sociaux et culturels. Dans cette perspective, les ateliers du SEFOR sont ainsi conçus comme support au projet TV5 Afrique. Les colloques, I’étude des nouvelles technologies, les aspects juridiques de la production, de la distribution et de la diffusion et surtout les projets de coproductions ont pour objectif de contribuer positivement à la mise en place et au développement des réseaux de TV5 dans l’ensemble de la francophonie et plus particulièrement en Afrique.

Le SEFOR présent dans la francophonie

Conformément au souhait exprimé lors de la création du SEFOR à l’occasion d’une rencontre des ministres de la Culture à Liège en 1990, cette manifestation voyage à l’intérieur de la francophonie. Après Namur et Bruxelles en 1991 et 1992, le SEFOR s’est transporté à Maurice en 1993, à Montréal en 1994, à Cotonou en 1995 et à Genève en 1996 et dans bien d’autres villes et capitales francophones comme indiqué ci-dessous. Depuis sa création le SEFOR a trouvé un appui financier de l’ACCT.

SEFOR d’hier et d’aujourd’hui

  • 1991
    Namur, Belgique
  • 1992
    Bruxelles, Belgique
  • 1993
    Ile Maurice
  • 1994
    Montréal (Québec), Canada
  • 1995
    Cotonou, Bénin
  • 1996
    Genève, Suisse
  • 1997
    Lomé, Togo
  • 1998
    Bruxelles, Belgique
  • 1999
    Ottawa (Ontario), Canada
  • 2000
    Ouagadougou, Burkina Faso
  • 2001
    Dakar, Sénégal
  • 2002
    Niamey, Niger
  • 2003
    Bamako, Mali
  • 2004
    Libreville, Gabon
  • 2005
    Bordeaux, France
  • 2006
    Nouakchott, Mauritanie
  • 2007
    Rabat, Maroc
  • 2008
    Yaoundé, Cameroun
  • 2009
    Cotonou, Bénin
  • 2011
    Niamey, Niger
  • 2012
    Bujumbura, Burundi
  • 2013
    Ouagadougou, Burkina Faso