Diffusions

Cette partie vous propose le résumé de numéros diffusés de l’émission « Reflets Sud ».


Numéro 746 I Numéro 747 I Numéro 748 I Numéro 749 I Numéro 750 I Numéro 751 I Numéro 752 I
Numéro 753 I Numéro 754 I Numéro 755 I Numéro 756 I Numéro 757 I Numéro 758 I Numéro 759 I Numéro 760


Numéro 746  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 13/12/2009
Diffusion RTBF SAT mardi : 15/12/2009
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 13/12/2009
Diffusion TV5 FBS samedi : 12/12/2009

Présentation : Wendy BASHI

Le cri du Moabi
CAMEROUN
La forêt camerounaise est un patrimoine naturel important de par son potentiel considérable et sa diversité biologique impressionnante. Faisant partie du bassin du Congo, elle couvre 60% du territoire national et constitue l’un des principaux supports de développement du pays. Son écosystème constitue le milieu de subsistance des sociétés traditionnelles dont la culture et l’économie sont directement liées à l’environnement forestier.
Il s’agit en l’occurrence des pygmées dont la forêt est un grenier qu’ils exploitent, et qui malheureusement avec l’avancée de la civilisation est aujourd’hui de plus en plus exploitée de manière industrielle. D’où une déforestation sauvage des essences les plus prisées, parmi lesquelles le  » MOABI » qui pour ces peuples de la forêt est un arbre sacré.
« Le cri du MOABI » est la voix de ce peuple qui survit actuellement dans les régions de l’Est, du Sud, du Sud Ouest du Cameroun dans un contexte où la forêt, leur environnement naturel, est en recul. Ils s’adaptent comme ils peuvent pour que survive leur culture car leur milieu de vie et de subsistance est en cours de modernisation.
Réalisation : Agnès NDIBI

Les Wamb Raado
BURKINA FASO
Le bois de chauffe constitue le principal combustible utilisé dans bon nombre de ménages au Burkina Faso. Pour ravitailler les consommateurs des villes, des camions atypiques de par leur couleur et leur allure font la navette entre les zones de production et de consommation. Une activité économique importante s’est de ce fait développée autour de ce transport.
Réalisation : Viviane TINDREBEOGO

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 747  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 20/12/2009
Diffusion RTBF SAT mardi : 22/12/2009
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 20/12/2009
Diffusion TV5 FBS samedi : 19/12/2009

Présentation : Wendy BASHI

Sebeiba, la danse contre le sable
MAROC
Djanet, dans le sud de l’Algérie, une oasis fondée il y a 6000 ans. Aujourd’hui, un carrefour routier où transitent les marchandises venant de Libye, du Niger… Des hommes y viennent d’Europe pour visiter le désert saharien. D’autres, du Bénin et de Côte d’Ivoire, y transitent pour émigrer clandestinement.
Échappant au tumulte de ce monde, les sages de l’oasis de Djanet se réunissent comme chaque année. Ce sont des Touaregs. Ils doivent décider d’une date importante, celle de la fête de la Sebeiba.
La Sebeiba rejoue symboliquement le conflit sanglant et fratricide qui opposa deux tribus importantes de Djanet, les T’ghorfit et les Ouraren, au XVIIe siècle.
Au-delà des danses et des chants organisés en joutes, elle témoigne d’interactions et de contacts avec d’autres civilisations. L’histoire touarègue se transmettant oralement, les légendes qui pourraient expliquer l’origine de la Sebeiba se mélangent.
La première dit qu’elle célèbre la victoire de Moïse sur le Pharaon Ramsès II. Elle est une expression de la joie.
La deuxième version repose sur la commémoration de la naissance de l’univers, sur le Nouvel an Touareg, et le triomphe du bien sur le mal.
L’une dans l’autre, ces deux histoires ont convaincu les deux tribus ennemies de cesser les combats et de sceller un pacte qui depuis les unit.
Réalisation : Thomas FISCH

Gao, le port de sable
MALI
« Le port de sable » a depuis longtemps enfoui le trône du Grand Empire Songhoy, mais certes pas la mémoire de son immense territoire qui, au 15ème siècle, composa une magnifique mosaïque depuis l’Océan Atlantique jusqu’à Agadez, de la Guinée jusqu’à Teghaza.
De grandeur en humiliation, « Gao la Tenace » incarne le méridien d’origine qui la traverse, situé entre les deux peuples, elle s’honore de constituer un exemple de concorde ethnique.
Rien n’est impossible pour Gao, n’avait-elle pas déjà marié le désert et la mer ?
Réalisation : Hallawahy TOURE

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 748  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 27/12/2009
Diffusion RTBF SAT mardi : 29/12/2009
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 27/12/2009
Diffusion TV5 FBS samedi : 26/12/2009

Présentation : Wendy BASHI

Smockey
BURKINA FASO
Smockey est un des pionniers du mouvement rap en Afrique. Artiste engagé, il nous parle de son engagement citoyen. Il nous emmène dans son village natal, Garango au Burkina Faso. Arrangeur, propriétaire du Studio Abazon à Ouagadougou, il est une figure importante de la scène culturelle burkinabè.
Réalisation : Jean-Claude FRISQUE

Bal de la Bastille
FRANCE
Chaque année, la Mairie de Paris organise le bal du 14 juillet sur la Place de la Bastille. Symbole de fête et de lien social, ce grand bal est avant tout un rassemblement populaire autour d’une place riche en Histoire.
En 2007, les rythmes africains ont remplacé, ce soir-là, les flonflons et les accordéons.
Placé sous le signe de la diversité et du dialogue des cultures, le bal a vu se succéder jusqu’au cœur de la nuit une quinzaine d’artistes prestigieux  : Alpha Blondy, Amadou & Mariam, Mory Kanté, Ba Cissoko, Johnny Clegg, Ismaël Lô, Souad Massi, Lokua Kanza, Daby Touré, les Tambours de Brazza, Zao… créant toute la soirée, une ambiance de complicité, de connivence, de plaisir partagé, public et musiciens confondus.
Réalisation : Jean Roké PATOUDEM

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 749  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 03/01/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 05/01/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 03/01/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 02/01/2010

Présentation : Wendy BASHI

Enfants des traditions, enfants des temps modernes
CAMEROUN
En zone haoussa, dans le Nord du Cameroun, une grande mutation est en cours. Longtemps une seule voie semblait tracée pour les jeunes filles : tâches ménagères, école coranique, petit commerce qui ne sert qu’à amasser l’argent en vue du mariage, puis mariage dans lequel la mariée dépend entièrement du mari qui peut la répudier à tout moment…
Aujourd’hui les gens comprennent les bienfaits de l’éducation qui permet aux filles de s’épanouir et de pouvoir venir en aide à leur famille.
Réalisation : Charles NDimoya

Pauline, l’amour en action
COTE D’IVOIRE
Pauline, une jeune femme professeur d’anglais se retrouve à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, victime de fausses accusations.
Marquée par les conditions de détention, elle crée à sa sortie au bout de 99 jours, une ONG qui vient en aide aux enfants qui naissent et grandissent en prison.
Réalisation : Maïmouna N’Diaye

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 750  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 10/01/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 12/01/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 10/01/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 09/01/2010

Présentation : Wendy BASHI

Un Mali d’écrivains
MALI
Comment, dans un pays africain qui tente de vivre démocratiquement, une création littéraire de qualité, soutenue par une réelle liberté d’expression, parvient-elle à exister ?
Les écrivains maliens doivent-ils être d’abord reconnus sur le plan international pour s’imposer sur le continent africain ?
L’édition en langue française est-elle aujourd’hui suffisante ?
Le film enquête sur la vie littéraire au Mali à travers le témoignage d’écrivains : Moussa Konaté, Albacaye Ousmane Kounta, Mandé Alpha Diarra, Aminata D. Traoré, Hassane Kansaye, Aïda Diallo.
Réalisation : Patrick CAZALS

Mémoire de l’île
ILE MAURICE
Il y a plus de trente ans un couple passionné a décidé de conserver la mémoire cinématographique de l’Ile Maurice où le premier studio a ouvert ses portes en 1840.
Une conservation de patrimoine qui ne trouve pas d’échos, ni d’appuis financiers pour relayer le travail de fourmi de ses initiateurs.
Réalisation : Jocelyn HENRIETTE

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 751  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 17/01/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 19/01/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 17/01/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 16/01/2010

Présentation : Wendy BASHI

Bas-fond de sel
BENIN
Le Bénin, jusqu’à un passé récent, pouvait encore s’enorgueillir de sa côte lagunaire riche en ressources halieutiques.
Avec sa faune abondante et diversifiée, elle présentait aussi un attrait pour l’industrie touristique.
Malheureusement, l’harmonie est en train de se rompre, du fait de la très forte pression des activités des hommes sur l’environnement.
Pêche intensive, abattage des arbres, les raisons de cette dégradation ne manquent pas.
Des éléments naturels qui s’ils étaient bien exploités, permettraient d’établir une symbiose entre les hommes et la nature.
Réalisation : Célestin MARA

Changer pour la survie
BURUNDI
Le Burundi est un pays essentiellement agricole. L’utilisation rationnelle de la ressource « sol » doit être un reflexe de survie.
Seulement voilà, le relief accidenté, les techniques agricoles archaïques, la surpopulation, ainsi que les changements climatiques, sont autant de facteurs qui rendent la terre de plus en plus érosive et infertile.
Aider l’agriculteur à adopter de nouvelles méthodes culturales est une condition pour préserver cette terre qui nous fait tous vivre.
Réalisation : Natacha SONGORE

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 752  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 24/01/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 26/01/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 24/01/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 23/01/2010

Présentation : Wendy BASHI

Sa – Kom, faim de pluie
BURKINA FASO
A Ouahigouya , la saison des pluies se fait attendre. Au quartier, tout le monde est prêt à partir en brousse travailler le terre.
Mais la pluie se manifeste timidement, les rares et courtes averses laissent présager une croissance difficile du mil, du sorgho et beaucoup n’ont pu finir de semer l’arachide et le haricot.
La mousson a pris du retard, les premières pluies abondantes ne sont pas au rendez-vous. Face à l’inquiétude, l’espoir subsiste qui n’empêche pas le doute de s’installer pour la récolte future.
La famine ne peut-elle être que fatalité?
Réalisation : Thibault GERBAUD

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 753  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 31/01/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 02/02/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 31/01/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 30/01/2010

Présentation : Wendy BASHI

La Parole est au Sud
« La parole est au Sud » vous propose des extraits de programmes soutenus par le Fonds Francophone de la Production Audiovisuelle du Sud OIF / CIRTEF.
Ces productions sont l’œuvre de producteurs indépendants et des télévisions publiques du Nord comme du Sud. Elles mélangent les genres et les techniques, les styles et les sensibilités, le cinéma et la télévision.
Réalisation : Katy Léna N’Diaye

Dak ‘art
SENEGAL
La biennale 2010 d’art contemporain se tiendra bientôt dans la capitale sénégalaise. Le rôle de cet événement qui a vu le jour il y a 20 ans est de mettre en avant la richesse de la création plastique de tout le continent africain.
Petit retour en arrière sur l’édition 2006 qui avait pour thème « l’Afrique, entendu, sous-entendu, malentendu… », matière qui a prêté à réfléchir dans des domaines variés comme la politique, l’économie, l’histoire ou encore le marché de l’art. Des drames de l’immigration à la raréfaction de l’eau en passant par la pollution et le VIH/SIDA , le quotidien du continent a inspiré beaucoup d’artistes africains.
Réalisation : Cheikh Saad Bouh Gaye et Khardiata Pouye

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 754  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 07/02/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 09/02/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 07/02/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 06/02/2010

Présentation : Wendy BASHI

Sioni Ndara
CENTRAFRIQUE
La maman de Yassi Koozoo prépare avec minutie le rituel qui précède l’excision de sa fille.
Cérémonie organisée par les femmes et qui doit se dérouler selon la plus pure tradition.
Mais son beau-frère, que des campagnes de sensibilisation ont convaincu, la met en garde contre cette pratique qui met en danger la vie des jeunes filles.
Réalisation : Jean-Pierre Ngaro

L’appel de Diégoune
SENEGAL
En mai 2008, le village Diégoune, en Casamance, déclare publiquement l’abandon de l’excision et des mariages précoces.
En juin 2009, les acteurs clefs du mouvement témoignent avec fierté et joie.
« L’appel de Diédoune » est un message vibrant adressé à leurs parents du monde entier :
« A nos frères d’Afrique, d’Europe, d’Amérique, donnons-nous la main pour le bien de nos enfants !»
Réalisation : Marc Dacosse et Eric Dagostino

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 755  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 14/02/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 16/02/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 14/02/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 13/02/2010

Présentation : Wendy BASHI

Riskou ou « Le partage de la vache »
CAMEROUN
Au Cameroun, la région de l’Adamaoua représente la plus grosse réserve bovine qui dessert toute l’Afrique Centrale. Cette richesse qui profite autant aux éleveurs qu’aux bouchers, entretient un ensemble de corps de métiers traditionnels dans le secteur informel, car ici l’adage dit que « Dans la vache rien ne se perd ». Ces métiers sont menacés de disparition car, un abattoir moderne et un nouveau marché de bœufs vont être inaugurés. La mécanisation va-t-elle tuer les petits métiers ? L’inquiétude se mêle à l’espoir….
Réalisation : Arice SIAPI

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 756  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 21/02/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 23/02/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 21/02/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 20/02/2010

Présentation : Wendy BASHI

Les femmes du Sahel dans la filière karité
BURKINA FASO
L’arbre à karité est une espèce naturelle et magique qui pousse à l’état sauvage dans les savanes arborées de l’Afrique de l’ouest et du centre.
Le travail du karité est généralement une activité de femmes et de jeunes filles. Ce sont elles qui récoltent les fruits tombés sur le sol et qui les ramènent par paniers entiers au village.
Le processus de transformation des amandes en beurre est long et éprouvant. Il faut environ 6h30’ à une productrice pour obtenir 1kg de beurre. Le beurre est utilisé comme matière première dans les cosmétiques, l’alimentation et la pharmacologie
Au Burkina Faso, les femmes reconnaissent que l’arbre à karité est leur vie, leur or vert. C’est dans certaines régions leur principale source de revenus.
La filière karité est au centre des politiques de développement pour aider les femmes à lutter contre la pauvreté. Des mouvements et associations sont mis en place pour permettre aux femmes d’avoir des revenus plus justes et plus conséquents.
Réalisation : Rédo Porgo

Amazones d’aujourd’hui
CAMEROUN
Roselyne et Evelyne sont des femmes pas comme les autres qui ont choisi de faire un métier jadis réservé aux hommes. L’une est mécanicienne de moto, l’autre est casseuse de pierres pour matériau de construction.
Elles n’ont pourtant rien perdu de leur féminité et assument quotidiennement le ménage et l’éducation des enfants.
Réalisation : James Nitcho Tum

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 757  

Diffusion RTBF 2 dimanche : 28/02/2010
Diffusion RTBF SAT mardi : 02/03/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 28/02/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 27/02/2010

Présentation : Wendy BASHI

Gorée, l’île métisse
SENEGAL
Kalidou Kasse est un artiste plasticien très connu pour avoir énormément travaillé sur Gorée en évoquant ses racines, ses sources et ses lumières.
A travers sa peinture, l’artiste fait une introspection sur lui-même et sur l’île.
Réalisation : Lobé N’Diaye

Hounon, les maîtres de la mer
BENIN
Ouidah, ville culturelle et cultuelle, ville du vodoun par excellence.
Nous sommes à la veille de la fête nationale du culte vodoun, le 10 janvier 2008.
Intronisé le 25 novembre 2007 sous l’œil vigilant du numéro 2 du culte vodoun Naagbo Hounon Gbeffa, Tomadjlehounkpon II, explique les missions du chef suprême des vodouns dont la plus essentielle dans sa vie est de marcher sur la mer.
Réalisation : Claude da Silva

Les bobo madare
BURKINA FASO
Les Bobo Madaré est une des multiples ethnies au Burkina Faso. Nous sommes au village Koumi, à 15 km de Bobo-Dioulasso.
La croyance dans les forces invisibles symbolisée par les fétiches est très ancrée dans la tradition Bobo et très présente dans la vie quotidienne de chacun.
Aujourd’hui, les traditions du mariage subissent les conséquences du modernisme. Beaucoup de jeunes gens choisissent librement leur futur conjoint et les parents acceptent cette évolution.
Leurs maisons sont fabriquées en banco avec un toit de poutres en bois, de paille et de banco bien damé. L’artisanat est très riche ; les griots sont spécialisés dans la fabrication des instruments de musique qu’ils utiliseront lors des cérémonies coutumières. Les forgerons constituent eux aussi une caste très importante chez les Bobo quant à la terre cultivable elle appartient à la famille qui produit du mais, du sorgho, du mil et de l’arachide.
Réalisation : Kollo Sanou Daniel

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 758  

Diffusion RTBF La 2 dimanche : 07/03/2010
Diffusion RTBF La 3 mardi : 09/03/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 07/03/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 06/03/2010

Présentation : Wendy BASHI

En attendant les hommes
MAURITANIE
Oualata, la ville rouge à l’extrême est du désert mauritanien.
Dans cet îlot, éphémère rempart contre les sables, trois femmes pratiquent la peinture traditionnelle en décorant les murs des maisons de la ville.
Dans une société apparemment dominée par la tradition, la religion et les hommes, ces femmes s’expriment avec une surprenante liberté sur leur manière de percevoir la relation entre les hommes et les femmes.
Réalisation : Katy Léna N’DIAYE

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 759  

Diffusion RTBF La 2 dimanche : 14/03/2010
Diffusion RTBF La 3 mardi : 16/03/2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : 14/03/2010
Diffusion TV5 FBS samedi : 13/03/2010

Présentation : Wendy BASHI

WEZIZA, la technologie dans nos campagnes
BENIN
Avec l’appui de l’ABED, Julienne et Zoassi, deux femmes villageoises mariées, cultivatrices et commerçantes de détails, ont été sélectionnées pour prendre part à une formation de six mois en électrification solaire à l’institut Barefoot College en Inde.
Elles sont de retour. Le matériel a suivi quelques mois plus tard et elles doivent procéder maintenant au montage des panneaux solaires à installer à Hon, située dans le département du Zou au centre du Bénin, dans la commune de Zogbodomè.
Réalisation : Claude da Silva

L’écologie çà peut rapporter
SRI LANKA/INDE/TANZANIE
De nombreux citoyens développent partout dans le monde des outils simples et pratiques capables de sauvegarder l’équilibre de la planète.
Au Sri Lanka, des fermiers comme des commerçants ont fait le choix de l’énergie solaire.
En Inde, certains paysans puisent l’eau avec leurs pieds à l’aide de pompes révolutionnaires.
En Tanzanie pour épargner la forêt, les briques de construction sont cuites grâce aux déchets organiques.
Réalisation : Steve Hobbs et Rob Danton

Villages en point de mire
TANZANIE
Au Nord de la Tanzanie dans les montagnes de l’Arc Oriental les trois quart de la forêt ont été déboisés.
L’eau retenue sur ces versants alimente de nombreuses villes du pays dont la capitale Dar-es-Salaam. Si l’Afrique de l’Est se remet tout juste d’une des plus graves sécheresses jamais encore enregistrée, le Nord de la Tanzanie, bien irrigué, a jusqu’ici été épargné.
Mais récemment les premiers signes de sécheresse sont apparus et ils risquent fort de se reproduire à l’avenir. Le débit des rivières diminue, les rivières s’assèchent.
La principale menace qui règne sur ces forêts est l’expansion agraire à laquelle s’ajoutent la production de charbon de bois et les coupes illégales destinées à la Chine et au M-O.
Alarmés par la destruction de ces ressources les autorités commencent à réagir et à prendre de sérieuses mesures en donnant plus de pouvoir aux villageois et en leur accordant une gestion participative qui leur permet de surveiller et de protéger leurs forêts.
Réalisation : Maximillian Jacobson-Gonzalez

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Numéro 760  

Diffusion RTBF La 2 dimanche : 21//2010
Diffusion RTBF La 3 mardi : /2010
Diffusion TV5 Afrique/ EUR. dimanche : /2010
Diffusion TV5 FBS samedi : /2010

Présentation : Wendy BASHI

Au centre de la terre, des puits, des hommes
NIGER
Dans une case en tiges de mil au bord du puits en construction à Malamala, petite localité de la région de Zinder, Amani Mahamane, maître puisatier, retrace avec fierté l’historique de sa famille : depuis quatre générations, ses ancêtres sont puisatiers.
Accompagné de ses ouvriers et d’une chèvre il démontre comment identifier un endroit favorable où creuser un puits avec la certitude d’atteindre l’eau.
Au terme de la cérémonie aux accents magiques, les ouvriers d’Amani, Abderahmane Ousseini et Moutari Alhassane, s’engouffrent dans le puits.
Nous découvrons la dureté du travail de puisatier, les heures passées au centre de la terre à se battre contre le sable, la force physique nécessaire à ce travail.
Réalisation : Ingrid Patetta

L’école à vau-l’eau
BENIN
S’instruire à Ganvié, So-Tchanhoué Houedoaguekon, des villages lacustres, est un calvaire.
Un calvaire pour tous : écoliers, parent d’élèves et enseignants.
L’école dans ces milieux ne commence jamais à la date officielle.
Le déplacement, le logement, la restauration, bref, les questions de l’ordre du banal sur la terre ferme, prennent dans ces villages lacustres des proportions exponentielles.
Réalisation : Abiath Oumarou

Réalisation : Katy Léna N’DIAYE
Coordination : Angélique SCHUSZTER
CIRTEF Local 01C49 – 00 32 (0)2 737 2730

Haut de page