Adaptation au monde numérique

Adaptation au monde numérique

2015, adaptation du CIRTEF au monde numérique !

Avec, au service des membres :

  • Un nouveau site avec, entre autres, un espace de partage de connaissances ;
  • Des ressources et des outils en ligne ;
  • Une plateforme distante « Archibald » pour le patrimoine audiovisuel;
  • Des outils de partage de fichiers de programmes et de dossiers en ligne avec les Centres (CRPF) et avec les membres;
  • La relance des blogs des Commissions Radio, TV et Formation ;
  • L’utilisation du numérique pour réduire les frais administratifs, de gestion et de programmes ;
  • La relance du Fonds de formation, en association avec le Fonds Web.

Sans oublier, la création d’un nouveau type de membre, celui coopté, qui nous permettra, entre autres, de faire le lien avec les nouveaux acteurs du numérique et des médias, avec ceux qui forment les jeunes créateurs et avec toute autre innovation audiovisuelle qui se développerait en dehors de nous. Nous donnant les moyens d’adaptation continue du réseau que nous sommes.

2015, un SÉFOR plus dynamique !

Une nouvelle formule aux Seychelles avec deux thématiques (« Équilibre Femmes/Hommes dans les médias, source de modernité ? » et « Orientations stratégiques des médias francophones de service public dans le monde numérique »), l’organisation des bourses (aux coproductions, aux formations, aux échanges de programmes) et des réunions des zones du CIRTEF, dynamisant le SÉFOR.

2015, la poursuite des autres opérations liées à la mission ! Entre autres :

La production de contenus Radio TV, notamment pour TV5 et les membres ;

La formation de formateurs, la formation en création de contenus Web, aux techniques journalistiques, d’écriture, de réalisation radio et de postproduction audionumérique (un cumul de 63 jours de formation pour un total de 57 participants.); un atelier de production de pilotes de programmes courts sur base d’archives et la formation avec l’OIF et l’INA France pour pérenniser la production sur base d’archives chez les membres ; l’échange de programmes (342 pour la Radio, 93 pour la télévision).

Avec aussi le renforcement du rôle des Centres du CIRTEF en Afrique avec leurs chaînes de production HD et de postproduction.